Guy Braun - Graveur & Peintre
Accueil > Cours > Le burin

Le burin

JPEG - 160.2 ko
Chouette
JPEG - 191.3 ko
Lettres grimpantes

Pour le burin il existe différentes manières d’expressions. Pour faire simple, je les réduirais à trois grandes écoles.

La première, à tout point de vue (chronologie et qualité), est celle des traits multiples qui épousent les volumes. C’est celle de Martin Schongauer et de Dürer.

La seconde est celle de Abraham Bosse qui est déjà plus mécanique et qui engendrera le burin de reproduction de tableau jusqu’à l’arrivée de la photo. Il existe, malgré tout, de très originaux burinistes dans ce domaine. Je pense d’abord à Goltzius et à Claude Mellan.

Enfin la résurrection du burin au XX siècle fut portée par Albert Flocon. Elle recherche la pureté du trait unique et se rapproche finalement des premier burins qui servaient à l’art héraldique. Toutefois, cette approche reste, à mon goût, un peu sèche et froide.

Voilà donc où commence la réflexion sur l’art du burin.

Ce détour est important car il faut savoir ce que l’on recherche pour bien comprendre les besoins d’apprentissage.


nous contacter | sommaire | rédaction | haut de page

Anne Mounic | | Temporel.fr