La ciselure du singulier

L’œuvre gravé, et plus largement l’estampe est varié et tient son unité de la personnalité de l’artiste, qui ne se satisfait jamais de ce qu’il parvient à maîtriser. Il lui faut toujours se porter au-delà de l’instant présent au long d’une quête existentielle qui vise à ouvrir d’autres possibilités. Ainsi l’exploration des techniques de l’estampe – burin, eau-forte, aquatinte, pointe sèche, xylographie, carborundum, monotypes – sur des supports et avec des matériaux différents se confond-elle avec un perfectionnement de l’acuité expressive et de sa justesse. Deux termes résumeront sans doute mieux que tout la qualité du travail de Guy Braun : profondeur et mouvement.
Anne Mounic préface à Anatomie d’un geste. Edition de l’atelier Guyanne

Activités

Créer

Réflexion autour de thèmes favoris en associant l’idée à la technique la plus adaptée car l’univers de l’estampe est incommensurable.

Transmettre

Cours de gravure à l’année
Stages d’initiation et de perfectionnement des différentes pratiques

Partager

Expositions individuelles et collectives. Illustrations.
Conférences sur les techniques de l’estampe et sur quelques maîtres de l’estampe

Prochaines expositions